picto international

International

picto camescope

Vidéos

bord du menu
   Retour à l'accueil

flèche rose ORALISME flèche rose Langue Écoutée Parlée

La langue écoutée parlée, des techniques stimulantes

La langue écoutée parlée (ou Auditory Verbal Therapy, AVT) est un ensemble de techniques orales dont l'objectif est d'entraîner les enfants sourds à développer leur capacité d'écoute, sans aide visuelle.

Au départ, ces techniques orales se pratiquent avec des thérapeutes* lors de séances avec les parents et les enfants, elles sont donc enseignées aux familles par un programme d'accompagnement parental.

La langue écoutée parlée se pratique aussi (et surtout) au quotidien, dans tous les environnements de vie. Pour les parents, tout doit être l'opportunité d'une communication orale avec son enfant, afin que celui-ci développe ses capacités auditives.

Le programme donne aux parents des moyens pratiques et systématiques pour travailler avec leur enfant à la maison. Il se compose d'un ensemble de leçons à faire dans un ordre donné, selon les progrès de son enfant.

La première étape consiste à évaluer les aptitudes de l'enfant à la communication orale, selon une « liste de contrôle » (voir notre article sur la liste de contrôle).
Avec la « liste de contrôle », les parents sont en mesure d'évaluer le niveau de leur enfant, et ils pourront ainsi commencer les leçons de langue écoutée parlée correspondantes à ce niveau.

La langue parlée écoutée repose sur différentes techniques ou stratégies de communication orale qui sont préconisées, en voici quelques-unes :
le rapprochement, l'exagération, l'accentuation, la pause délibérée, la reformulation, le « cache-parole» (« hand cue »)

1) Le rapprochement signifie que les parents se rapprochent du microphone de l'appareil auditif de l'enfant (prothèses conventionnelles ou implants cochléaires), en lui parlant d'une voix chuchotée ou faible, sans se mettre face à lui, et en limitant les bruits de fond. Peu à peu, les parents s'éloigneront à une distance normale et utiliseront un niveau sonore moyen.

2) L'exagération est une technique où il faut insister sur les aspects du discours pour que l'enfant y porte attention et qu'il le comprenne. Le langage ainsi parlé évoque un peu celui d'une mère qui parle à son bébé : les paroles sont répétitives, riches en mélodie, en expression.

3) L'accentuation ou la mise en évidence accoustique est le fait de souligner (accentuer) un son spécifique, des mots (des éléments de syntaxe par exemple) ou des phrases. Le thérapeute conseille sur ces sons ou ces mots qui sont mal perçus par l'enfant.

photo-La langue écoutée parlée, des techniques stimulantes

4) La pause délibérée est une pause que nous faisons au milieu de ce que nous disons afin de donner à l'enfant une chance de répondre verbalement. Sans rien dire, nous signifions que nous attendons de lui sa réponse, que nous l'écoutons et que nous lui donnons le temps de s'exprimer. En utilisant des pauses délibérées, l'enfant apprend à engager la conversation mais surtout il apprend à essayer de dire ce qu'il veut dire sans qu'on lui ai formulé sa réponse auparavant.

5) La reformulation consiste à fournir des alternatives, à répéter des informations déjà entendues ;

6) Le « cache-parole» (« hand cue ») est une technique qui consiste à cacher brièvement sa bouche lorsqu'on parle à l'enfant, ou à lui parler derrière un objet (une feuille, un doudou). Le « cache-parole» sert de signal à l'enfant pour qu'il écoute attentivement, mais il ne doit être utilisé uniquement que lorsque c'est nécessaire. Quand les enfants se servent suffisamment leur audition, l'utilisation du « cache-parole» n'est plus adaptée.


Les enfants qui sont sourds ou malentendants ont besoin d'apprendre à écouter et la langue parlée écoutée leur permet de le faire à travers des jeux et des interactions en famille. Les récents progrès scientifiques dans l'amplification et la technologie des implants cochléaires, mais aussi les avancées des appareils numériques conventionnels, fournissent un grand potentiel pour ces enfants. Selon Warren Estabrooks, thérapeute AVT au Canada et consultant international, la langue écoutée parlée est le compagnon naturel de cette haute technologie.



*A ce jour, nous ne connaissons pas de thérapeutes en langue écoutée parlée en France, mais si vous avez des renseignements à ce sujet, merci de contacter Ecoute en Action, nous diffuserons l'information.


    Laisser un commentaire       Lire les commentaires

Introduction à la Langue Ecoutée Parlée

La « Langue Ecoutée Parlée » est l'équivalent français de ce que les américains de l'institut AG Bell* appellent « Listening and Spoken Language », et qui a remplacé l'AVT.

Les oralistes qui pratiquent la « Langue Ecoutée Parlée » appliquent une technique de réhabilitation de la parole qui n'utilise pas d'aide gestuelle et pas d'entraînement spécifique à la lecture labiale.

Les nouvelles générations de sourds profonds, implantés de plus en plus jeunes, ont montré qu'un enfant implanté peut restituer finement tous les sons qui lui sont proposés. Il peut donc apprendre à parler « normalement » (par la voie auditive), tout en ayant besoin d'un intense « coaching », un peu comme un sportif ou un artiste doué qui veut atteindre un haut niveau. D'ailleurs certains enfants, lorsqu'ils sont implantés vers 8-14 mois, apprennent leur langue maternelle « naturellement », avec un minimum de supervision et d'exercices orthophoniques. Toutefois, la plupart des enfants implantés requièrent une assistance en continu pour cet apprentissage. Jusqu'à présent, l'orthophoniste était considéré(e) comme le « coach » principal de l'enfant. Pourtant, de nos jours certains parents assument ce rôle au quotidien. L'orthophoniste a alors le rôle de superviseur de l'enfant ainsi que des parents, il constate les progrès et fixe les nouveaux objectifs.

photo-Introduction à la Langue Ecoutée Parlée

Dans la « langue écoutée parlée », le concept est simple, l'enfant peut tout entendre grâce à ses appareils et peut donc tout restituer, si nous l'y aidons au quotidien. Peu à peu, l'enfant devra intégrer la complexité syntaxique et toutes les nuances du contenu des phrases qu'il entend et qu'il prononce. Pendant de longues années, nous, les parents devrons être les "entraîneurs" de sa parole, de son écoute, de ses lectures.

C'est là que commence la véritable aventure de la langue écoutée parlée...

à suivre...

http://nc.agbell.org/Netcommunity/


    Laisser un commentaire       Lire les commentaires

Les fondements de la Langue Ecoutée Parlée

Une méthode audioverbale

La plupart des enfants malentendants conservent une audition résiduelle ( Avec une assistance adéquate, la plupart des enfants malentendants sont en mesure de détecter la quasi-totalité de la gamme des sons. ( Dès que la totalité de l'audition résiduelle aura été rendue accessible grâce à la technique (prothèses, technologie FM, implants cochléaires), l'enfant aura la possibilité d'accéder au langage, naturellement, par la voie auditive.

Ceci veut dire concrètement qu'un enfant sourd n'est pas nécessairement restreint à un apprentissage visuel de la langue. L'écoute, dès lors, sera le véhicule privilégié pour le développement cognitif.

photo-Les fondements de la Langue Ecoutée Parlée

Le "Summer Camp" de Langue Ecoutée Parlée

Le deuxième séminaire d'été de Langue Ecoutée Parlée s'est tenu à Berlin du 27 juin au 8 juillet.

Six familles comprenant 7 enfants sourds de 4 à 7 ans, dont certains avec des syndrômes associés se sont retrouvés dans les nouveaux locaux de l'AVP, la clinique de réhabilitation orthophonique dépendant du département ORL de l'hopital de Berlin-Buch, dirigée par Elke Hamann.

Le matin, l'ensemble parents-enfants-thérapeutes se réunissait pour chanter une petite chanson enfantine, puis chaque enfant présentait oralement à tous les participants son « livre de vie » décrivant ses activités de la veille en dessins et photos.

Les enfants partaient ensuite pour effectuer des activités encadrées sur le thème de la « tribu indienne », qui a sous-tendu toute la quinzaine. En deux semaines, les enfants ont fabriqué ensemble un tipi, des tambours, des toques, et ont effectué une quantité d'activités manuelles dont ils ont su raconter en détail la réalisation.

Pendant ce temps-là les parents étaient pris en charge par des thérapeutes spécialisés en accompagnement de familles d'enfants sourds et ont participé à des groupes de psychologie, de thérapie artistique, de technique de Langue Ecoutée Parlée et d'évaluation cognitive de leurs enfants.

Tous les jours, chacun des enfants suivait avec l'un de ses parents, une séance de Langue Ecoutée Parlée adaptée à ses besoins spécifiques.

photo-Le "Summer Camp" de Langue Ecoutée Parlée


En tout sept thérapeutes et un médecin ont durant quinze jours, week-end compris, participé à des séances interactives avec le groupe parents-enfants.


Une famille franco-allemande, adhérente de Ecoute en Action a participé à ce séminaire, dont le coût s'élevait à 250 euros par enfant pour la quinzaine, à rapprocher des tarifs d'orthophonistes « libérales » en France...
Pour l'hôtel, moderne et sympathique, la clinique avait négocié pour un tarif de 48 euros par jour, buffet de petit déjeuner compris !

Un exemple à suivre !



Tania Raymond-Schulze


    Laisser un commentaire       Lire les commentaires

Ecoute en Action au 3ème colloque de la Langue Ecoutée Parlée à Berlin

Antoine Raymond et Tania Raymond-Schulze, étaient invités à présenter leur témoignage au colloque organisée par la clinique d'ORL et chirurgie cervico-faciale Helios, à Berlin, dirigée par le Professeur Marc Bloching.

Cette clinique, ultra-moderne et très accueillante, dépiste précocement les nourrissons pour des troubles auditifs, et si le diagnostic le requiert, procède à une implantation cochléaire avant l'age de six mois.

Dans les locaux mêmes de la clinique réside un centre de réhabilitation de l'audition et de la parole dirigé par Elke Hamann, pionnière en Allemagne de la méthode AVT (Auditory-Verbal Therapy), dont les lettres de noblesse ont été établies par Warren Estabrooks au Canada, dans les années 80, puis généralisées par la AG Bell Foundation aux Etats-Unis sous le nom de « Listening and Spoken Language » que nous défendons sous la bannière de la « Langue Ecoutée Parlée ».

Etant eux-mêmes fondateurs de la seule association d'enfants sourds qui prône ouvertement cette méthodologie de réhabilitation langagière, ils ont été invités à présenter leur expérience familiale sous le titre (choisi par la puissance invitante... ) « 4 implants cochléaires, le chaos, le stress et la bonne humeur - notre famille au quotidien ».

photo-Ecoute en Action au 3ème colloque de la Langue Ecoutée Parlée à Berlin

A cette occasion, « Ecoute en Action » a renforcé ses liens avec les associations d'Outre-Rhin qui militent activement pour l'émancipation de l'enfant sourd.


    Laisser un commentaire       Lire les commentaires

La « liste de contrôle »,
pour évaluer le niveau
de communication orale
d'un enfant sourd.

Cette liste de contrôle se présente sous la forme de 3 colonnes :
« L'écoute », « la compréhension »,
« la parole »

Le programme d'accompagnement parental* se compose d'un ensemble de leçons à faire dans un ordre donné, selon les progrès de votre enfant.

Pour commencer ces leçon, une première étape consiste à évaluer les aptitudes de l'enfant à la communication orale, selon une « liste de contrôle ».

Pour « L'écoute »,
voici quelques exemples de repères de niveau :
- votre enfant est capable de percevoir un grand nombre de sons familiers et de savoir ce que cela signifie (noter ces sons)
- votre enfant est capable de réagir à un message d'alerte, même si il n'en comprend pas toutes les paroles (par ex : attention, tu vas avoir mal !)
- votre enfant fait la différence entre plusieurs chansons.
...

Pour « La compréhension » :
- votre enfant comprend une grande variété d'expressions courantes utlisées à la maison (noter ces expressions)
- votre enfant comprend des noms d'objets, des noms d'action, et des mots qui indiquent l'emplacement.
...

photo-La « liste de contrôle »,<br /> pour évaluer le niveau<br /> de communication orale<br /> d'un enfant sourd.

Pour « La parole » :
- votre enfant utilise à la fois des voyelles et des consonnes quand il parle.
- votre enfant a des intonations quand il s'exprime oralement.


Remarque : Cette liste est un guide pour les parents, pour leur donner des repères sur le niveau de leur enfant, cependant ce n'est pas un substitut à une évaluation professionnelle et périodique par un thérapeute qualifié.

Avec la « liste de contrôle », les parents sont en mesure d'évaluer le niveau de leur enfant et ils pourront ainsi commencer les leçons de langue écoutée parlée correspondantes à ce niveau, en adaptant leur technique de communication orale.

Voir notre article sur le programme d'accompagnement parental.


    Laisser un commentaire       Lire les commentaires